Jean-Louis Émond
  Sculpteur et peintre

Accueil Portfolio Biographie Actualités Me joindre Liens English
Jean-Louis Émond

Téléchargez mon CV en cliquant sur l'icône

Tous droits réservés. Ce site nécessite JavaScript et Flash Player.Téléchargez Flash.

Notes biographiques

Jean-Louis Emond est né (1957) et vit à Montréal où est situé son atelier. Il détient un baccalauréat en arts visuels l’Université du Québec à Montréal (1987). Il a été enseignant puis directeur du département de sculpture de l'École des beaux-arts Saidye Bronfman (Montréal) de 1993 à sa fermeture (2007).

Depuis 1984, son travail a été présenté dans une centaine d'expositions à Montréal, au Québec, au Canada , aux États-Unis et en France. Parmi ses expositions solos , mentionnons Gros grain (Montréal , 2013) ; Bullfighting : lnner struggle (Calgary , 2012) ; 2D/3D (Paris, 2012) , La chute des corps (Montréal , 2010); Ombre, lumière, transparence et mouvement (France , 2010) ; Sculpting the lnterior (Calgary , 2009) et Le faune - Le corps du délit (Montréal , 2007).

Son travail a aussi été présenté lors d'expositions collectives au Musée des beaux -arts de Montréal (2009), au Musée de la civilisation à Québec (2007) , au 84e Salon International d'Art de Bourges en 2009 (invité d'honneur) . Il a aussi participé à SOFA New York et SOFA Chicago (2008, 2009).

Ses œuvres figurent au sein de collections publiques québécoises ainsi qu’en de nombreuses collections privées, principalement au Canada, aux États-Unis et en France.

Démarche artistique

J’explore à travers mes œuvres les possibilités des matériaux : acier, pierre, bronze, ciment pour la sculpture; encaustique, acier oxydé, acrylique, fusain pour la peinture et le dessin. J’utilise souvent des découpes d’acier rejetées par les processus industriels et des objets de métal que je transforme et réinterprète. J’utilise aussi les technologies industrielles telle la découpe au laser afin d’obtenir les formes souhaitées.

J’aime travailler le métal qui, par sa résistance et sa maniabilité, permet de créer des structures bi et tridimensionnelles aérées et organiques. Je pense au déploiement des formes de l'œuvre dans l'espace comme un « corps » qui mettrait sa vitalité, sa dynamique en relation avec le lieu qui l'entoure.

Mon thème principal est la figure humaine. Cette figure n’est pas figée mais constamment en mouvement. Ombre, lumière, transparence et mouvement  font partie de mes recherches tant en sculpture qu’en peinture. Il n’y a pas de césure entre les deux et il arrive qu’un tableau prenne la relève d’une recherche amorcée par la sculpture.